Déclarer sa confession au Contrôle des habitants

Peu de gens le savent: le Contrôle des habitants n’inscrit plus automatiquement la confession, en particulier lors de la naissance d’un enfant. C’est aux parents de demander expressément cette inscription; sans quoi la personne concernée est considérée comme “sans confession”. C’est tout spécialement le cas lors d’une naissance quand les parents sont de confession différente, le fonctionnaire ne pouvant évidemment pas savoir quel est le choix des parents.

A souligner que le canton de Vaud ne prélève aucun impôt ecclésiastique spécifique. Il contribue au financement des Eglises reconnues de droit public par les impôts cantonaux et communaux sur les personnes physiques et sur les personnes morales. La déclaration de votre confession n’a donc aucun effet sur votre taxation fiscale, contrairement à ce qui se passe dans d’autres cantons.

Lors d’un déménagement, le renseignement de la confession n’est pas plus reporté systématiquement entre contrôles des habitants. Si donc vous ne vous déclarez pas explicitement protestant ou catholique lors d’un changement de domicile, vous risquez d’être vous aussi classé “sans confession”.

Il est donc  important de déclarer sa confession et celle de ses enfants au contrôle des habitants de la commune !
 

Sans confession – quelles conséquences ?

– La paroisse réformée n’est pas informée de votre existence. Vous ne recevrez donc pas le journal « Réformés » ni les autres informations paroissiales. De même, vous ne pourrez pas être contactés au moment où vous enfants devraient être invités aux activités proposées pour découvrir la foi (Eveil à la foi, culte de l’enfance, catéchisme, …)

– Statistiquement, vous gonflerez le nombre des résidents sans confession, au détriment des Eglises reconnues dont le financement par les collectivités publiques (Etat, communes) est partiellement lié au nombre d’habitants inscrits de cette confession. En conséquence, le nombre de ministres (pasteurs et diacres) dans les paroisses est souvent lui aussi déterminé par ce nombre.

 

Un geste simple !

C’est pourquoi vous rendez un très grand service à votre Eglise en déclarant votre confession. La démarche est gratuite. Il vous suffit de passer au contrôle des habitants de votre commune ou d’imprimer, de remplir et de renvoyer ce formulaire.

Nous vous sommes infiniment reconnaissants de demander cette inscription ou de vérifier qu’elle ait été faite.

Vous permettez ainsi à votre communauté religieuse de recevoir davantage de moyens pour accomplir sa mission dans notre canton. Merci beaucoup !