En mars 2020, les autorités fédérales et cantonales ont choisi de prendre des mesures drastiques de confinement pour lutter contre la pandémie du Covid-19,. Elles ont engendré la paralysie presque complète des activités économiques, culturelles et sociales de notre pays. Par là-même, toutes les activités ecclésiales communautaires et cultuelles ont été interdites pendant plus de 80 jours, depuis la première semaine du temps du carême jusqu’à la Pentecôte !

Chacun a traversé tant bien que mal cette période d’isolement. Pour maintenir le lien, des méditations ont été régulièrement publiées sur internet. Une lettre hebdomadaire paroissiale a été initiée; elle continuera à être envoyée chaque jeudi à tous les abonnés. Les cultes dominicaux diffusés sur RTS 1 ou sur Espace 2 ont permis à celles et ceux qui le souhaitaient de partager un temps de célébration. D’autres propositions ont abondamment fleuri sur les réseaux sociaux.

Dès le dimanche de Pentecôte, les communautés religieuses ont pu à nouveau se rassembler pour les célébrations dominicales. Nous nous en réjouissons malgré les importantes conditions contraignantes auxquelles nous devons nous soumettre. Progressivement, les autres activités paroissiales peuvent également reprendre; nous y travaillons.

Pour appliquer les normes de distanciation sociale, le conseil paroissial a décidé que tous les prochains cultes seraient célébrés au temple de Cossonay. Les cultes prévus le dimanche 7 juin au temple de La Chaux et le dimanche 5 juillet au temple de Grancy auront donc lieu à Cossonay. Ces changements s’inscrivent parfaitement dans la même logique que la décision du conseil paroissial de célébrer, à partir de cet été, tous les dimanches un culte paroissial à 10h au temple ce Cossonay. D’autres activités et célébrations seront progressivement proposées dans les autres temples de la paroisse.

Une lettre paroissiale électronique – inaugurée pendant ce temps d’éloignement – continue d’être envoyée à un rythme hebdomadaire. Elle permet de partager quelques nouvelles fraiches et d’annoncer le thème et les textes du culte du dimanche. N’hésitez pas à vous y abonner et à la partager avec les amis et voisins dont vous connaissez l’adresse mail.

Le dimanche 21 juin, nous avons eu la joie de pouvoir à nouveau prolonger le culte par un apéritif, temps communautaire important de convivialité, d’échange et de lien. Un espace dédié a été aménagé pour cela dans le bas-côté nord du temple de Cossonay. A l’arrière, quelques fauteuils permettent de prendre un temps de prière, de lecture ou simplement de repos dans la fraîcheur du temple. Plus en avant, une imposante table monastère et ses huit chaises invitent à la rencontre.

Le dimanche 6 septembre, nous avons enfin célébré le culte de fin de catéchisme qui n’avait pas pu avoir lieu aux Rameaux. Plus de 250 personnes de nos trois paroisses – réunies à la CossArena – ont entouré les jeunes pour cette étape importante de leur vie. Les mesures prises par les célébrants et la responsabilité individuelle et collective des participants ont permis de vivre au mieux cette célébration dans un climat aussi sain(t) que serein. Nous pouvons en être fiers.

Le dimanche 13 septembre, nous avons célébré la cène en veillant au respect des mesures sanitaires. Ce fut un riche moment de communion que nous espérons pouvoir renouveler deux fois d’ici Noël.

Le dimanche 27 septembre, nous avons célébré les baptêmes de Julie et Noah avec une cinquantaine de personnes présentes. Ce fut également un très beau moment de partage et de foi malgré les précautions sanitaires à prendre.

Nous n’avons eu à déplorer aucun cas de transmission du virus lors des 18 cultes célébrés à Cossonay ces quatre derniers mois depuis la reprise le dimanche de Pentecôte. Nous sommes très reconnaissants que les mesures prises portent leur fruit et nous permettent de continuer à nous réunir sereinement pour nourrir et partager notre foi, notre espérance et notre amour. N’hésitez donc pas à vous joindre à nous si le cœur vous en dit.

Pour appliquer les normes sanitaires d’usage, nous devons

  • mettre à disposition des paroissiens du gel hydro-alcoolique et des masques à l’entrée du temple
  • exiger le port du masque pour tout le temps de présence dans le temple, comme dans tout lieu public clos
  • noter les noms, prénoms et numéro de téléphone de tous les participants et les conserver 15 jours pour assurer la traçabilité en cas de propagation du virus.
  • rappeler à l’issue du culte l’exigence d’une distance sociale de 1,5 mètres entre les personnes qui ne vivent pas ensemble ou du port du masque par toute personne de plus de 12 ans dès que cette distance ne peut pas être maintenue

Nous sommes personnellement et collectivement responsables du respect de ces mesures pour contrôler autant que faire se peut la propagation du virus.

Nous vous remercions d’avance pour votre compréhension et votre engagement.

Comment nous protéger ?

Site de l’OFSP

Réflexions des aumôniers de la santé
Vulnérabilité…

Pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ?